Page de tests

Ziguinchor était une jolie ville de cent mille habitants environ à l’époque, moins nordiste que Dakar, vivant de l’arachide et des crevettes. La région étant principalement peuplée par les Diolas, l’ambiance de la Casamance était toute différente de celle de Dakar. Je me souviens du radiateur de la voiture réparé avec dextérité et amabilité, des ombrages des fromagers sous lesquels chacun trouvait le repos, surtout les Diolas de sexe masculin qui laissaient leurs femmes faire tout le reste, des travaux ménagers à la culture traditionnelle du riz (voir mon billet Témoignage en Casamance ).

En se dirigeant vers l’Atlantique, à une cinquantaine de kilomètres de Ziguinchor, la forêt débouchait sur la magnifique côte de Cap Skirring, où, au détour d’une crique, des voiliers se blottissaient avant de s’élancer au travers de l’Atlantique. Cap Skirring fut pour nous le but d’une escapade en groupe, organisée avec les proches de Landing Savané, un chef de parti casamançais (voir mon billet Quelques complexités sénégalaises ), au cours de laquelle nous dormirent sur la plage, à la belle étoile.

Publicités